Choisir la DME

Que signifie DME?

C’est l’abréviation de Diversification Alimentaire Menée par l’Enfant. Ce n’est, pour le moment, que très peu répandu en France.

Quel différences avec la diversification « classique »?

La DME permet de ne pas passer par l’étape des purées mais à proposer directement des morceaux à l’enfant. On entend à tord et à travers que l’enfant mange comme nous. Je vous réponds : pas vraiment. Si vous aviez déjà une alimentation saine et variée, alors oui, votre enfant mangera directement comme vous. Cependant, on ne peut pas proposer n’importe quels morceaux, ni n’importe comment, le risque étant l’étouffement. Pour une approche sécuritaire, il convient donc d’être correctement informée.

Dans mon entourage, il n’y a pas beaucoup, voir personne, qui connaisse ou qui puisse appuyer mon choix : les médecins que j’ai pu voir sont sceptique, la PMI l’interdit aux assistantes maternelles. C’est donc sans soutien que je me suis lancée.

Quelle approche faut-il avoir ?

Quand on choisi la DME, on ne choisi donc pas forcément la facilité. Il faut, de soi-même, faire les démarches d’information. Voici ce sur quoi je me suis appuyée:

Sites internets

Je suppose que Google est le premier endroit où la plupart des personnes effectuent leurs premières recherches. En tout cas pour moi ce fut le cas.

« Bébé Mange Seul »

L’onglet « En théorie » est une bonne source d’informations. Il apporte de plus des informations liées à Santé Canada. Le Canada est une référence en matière de DME. Je pense qu’ils sont plus ouverts que nous, en France à ce sujet.

Sur ce blog, je donnerais quelques informations sur la DME, sans doute tirées de ce site, mais je parlerais surtout de mon expérience personnelle.

Il est également possible de télécharger le livre de ce site, en format PDF. Celui-ci est payant.

Livre

J’ai commandé ce livre là, qui vient également du Canada. Il m’a beaucoup aidé, je lisait quelques passages le soir avant de me coucher, plutôt que d’être devant un écran.

« Petites mains, grande assiette »

Je l’ai prêté actuellement à une future maman, donc je ne pourrais pas vous détaillé exactement ce qu’il contient. Mais plus que les sites, ça a été ma référence sur la DME.

Ce livre résume bien les principes, les indispensables, les « règles » à respecter… Bref il a répondu à beaucoup de mes questions. Et après la lecture, mon choix était définitif : je choisi de faire la DME.

Le seul bémol de ce livre, c’est qu’il propose très peu de recettes (moins de 10).

Groupe Facebook

Je suis rentrée dans le groupe sur le célèbre réseau social : La diversification Menée par l’enfant (BLW). Je suis restée longtemps passive sur celui-ci mais je regardais les questions que posaient certains parents et les réponses apportés par les modérateurs. Comme on dit, il y a la théorie (apportée par les outils précédents) et il y a la pratique. Ici on est dans le vif du sujet, avec des parents qui ont différents niveaux d’expérience sur la DME. Il y a des mamans de France et d’autres pays francophones (Canada) et donc j’ai pu découvrir des ingrédients ou recettes que je ne connaissais pas ! N’hésitez pas à y rentrer si la DME vous intéresse !

Quels sont les points essentiels, pour moi, pour démarrer la DME ?

  1. Respecter le rythme de votre enfant

Cela est valable pour tout le reste et pas uniquement la diversification.

Il faut attendre l’âge de 6 mois pour pratiquer la DME, pour les raisons suivantes : tenir assis seul (pour éviter au mieux les fausses routes), maturation du système digestif, s’intéresser à la nourriture malgré la diversion (par des jouets par exemple). Mais rien ne vous oblige à démarrer à 6 mois pile ! Si votre enfant n’a pas envie de manger, il n’y a rien d’alarmant; un enfant ne se laissera pas mourir de faim. Nous, parents, nous proposons la variété et la qualité des repas, et l’enfant gère ses quantités.

2. Connaitre la différence entre étouffement et réflexe vomitif

L’enfant ne sait pas quels sont ses limites et va les découvrir. Il est donc possible que parfois, il en mette trop dans sa bouche et se fasse lever le cœur. Cela n’est pas un étouffement mais un réflexe vomitif. Ce réflexe lui permet d’évacuer un morceau qui le gène (trop gros, trop dur, trop collant, parti trop loin…). Il faut réussir à rester calme et le laisser faire sans toucher au morceau dans sa bouche (on pourrait l’enfoncer plus loin), ni lui donner de l’eau. Quand cela arrive avec ma fille, je reste calme, je lui parle, je l’encourage et parfois je fais même semblant de tousser avec elle.

Tant que bébé tousse, respire, fait du bruit, il n’y a pas à s’inquiéter. Au contraire, l’étouffement est quand il n’y a aucun son, aucun mouvement et qu’il devient bleu.

3. Faire confiance à son enfant

On dit souvent « les bébés sont des passoires » et qu’ils ressentent toutes nos émotions. S’il ressent de votre part du stress, de la panique et qu’atour de lui ça s’agite, lui même va agir de la même manière et n’arrivera pas à dégager ce qui le gène.

Mon conjoint était plus inquiet que moi aux moments des repas, mais il me faisait confiance (à défaut de pouvoir se reposer sur sa fille^^). Personnellement, j’ai commencé quand j’ai senti Julia prête et je lui ai fait aveuglement confiance. En 3 mois et demi de diversification actuellement, tout s’est toujours bien passé.

Ma belle-mère, lorsqu’elle garde Julia, a été plusieurs fois impressionnée : « Lorsqu’un morceau la gène, elle reste calme et se met bien droite, elle tousse et recrache son morceau. Les autres, quand ça leur arrive, ils paniquent car ils savent pas comment faire ». Je dirais qu’elle a relevé un des avantages de ce mode de diversification !

3. Il faut pouvoir manger en même temps que son enfant

Les enfants acquièrent leurs aptitudes par imitation, c’est pour cela qu’il est important de manger avec eux, la même chose qu’eux. C’est l’un des points que j’apprécie dans ce choix de diversification : les repas sont familiaux dès le début, on partage ensemble le repas.

4. Il faut en discuter autour de vous

Votre partenaire, maman ou papa, doit être aussi un minimum informé et d’accord dans le choix, car quand vous n’êtes pas là, il faut que ça se passe bien.

Idem pour le mode de garde. En cas de désaccord, les purées peuvent être intégrées à la DME quand le réflexe de mastication est bien acquis, aux alentours de 9mois. La grand-mère de ma fille est en même temps son assistante maternelle et n’a pas accepté de pratiquer la DME chez elle (par manque d’information, par restriction de la PMI, par l’incapacité à manger en même temps qu’elle et par le fait qu’il faut s’occuper en même temps de 3 autres enfants en garde). Il a donc fallu que je m’adapte. Je ne sais plus à quel âge j’ai commencé à donner des repas mais c’était avant 9 mois. Je faisais en sorte que les textures ne soient pas lisses pour obliger Julia à mastiquer un minimum. Ma belle-mère a donc penser au début que je faisais une diversification classique en mode accéléré, et elle est toujours étonnée, un peu anxieuse, quand on mange tous ensemble, lorsque Julia mange.

5. La DME n’est pas une excuse pour offrir de la malbouffe

Bébé mange comme nous, mais mange sainement. Je ne vous le cache pas, je passe beaucoup de temps en cuisine. Mais j’en ai une qui, à partir de 8 mois, était à côté de moi ou dans mes pattes à regarder avec curiosité ce que je faisais. La cuisine est parfois un lieu d’activité pour les enfants, où il apprennent à faire comme nous. Julia participe donc, quand elle le souhaite, à la cuisine. C’est pour ça que ce n’est pas une contrainte qui me fait passer moins de temps avec ma fille.

6. Les débuts ne sont pas évidents, mais plus l’enfant progresse, plus c’est agréable

C’est un peu comme l’allaitement. On se lance dans une nouveauté, un nouveau rythme s’impose, un changement d’habitude de la part des parents, un mode de vie qu’il faut réfléchir et adapter pour que cela fonctionne n’importe quand, n’importe où.

On se demande comment faire en extérieur, comment faire lors des repas de famille, … Mais rien n’est impossible ! Nous, on s’organise comme on peut, et on apprend de nos erreurs/oublis !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s